EMPLOI & CHÔMAGE (ONS)

Le chômage a connu une forte baisse sur les vingt dernières années. D’un taux avoisinant les 30% au début des années 2000, il s’est stabilisé sur les trois dernières années aux environs des 10%. La crise de Covid-19 va ,inévitablement, faire remonter le taux de chômage. Tout dépendra de la réponse que donnera le Gouvernement pour permettre aux entreprises de reprendre de l'activité pour la fin de cette année (2020) et l'année prochaine (2021). Ce qui permettra d'absorber le surplus de chômeurs généré par cette crise sanitaire et créer d'autres postes d'emplois. La publication des statistiques de l'Enquête "Emploi et Chômage" pour l'année 2020 permettra de valider ou non ces appréhensions. 


Partager sur :

AGORA

L'Agora virtuelle est un espace d’échange et de discussion ouvert à tous*, les commentaires et contributions des membres serviront à relever le débat et à enrichir les publications du Tableau de Bord National.
* Membres inscrits

kamal charif Posté le : 07 Juin 2021 17:11

Dans d'autres cieux les chiffres de chômage doivent être donnée presque en temps réel car ils dérigent les ajustements économiques du pays, malheuresement l'ONS les donne en retard. En outre le chomage mérite une definition particulière en Algérie compte tenu de la déclaration "chômeur" n'est pas obligatoire. Je peux donner mon exemple, je suis en chomage depuis plus de 17 mois, mais je ne suis pas déclaré car aucune allocation chômage n'est offerte malgré mes 21 ans de cotisation et lanem n'offre que des emplois dans le public.


Samy Boukaila Posté le : 16 Novembre 2020 15:46

Pourquoi n'avons nous pas les chiffres de 2020, la crise COVID a probablement accentuer le taux du Chômage sans pour autant que cela soit reporté !!


TBN Expert Posté le : 16 Novembre 2020 15:56

Les statistiques de Mars et Avril 2020 donnent déjà un aperçu de l'impact du COVID sur le marché du travail. Pour l'ONS ,ils n'ont pas encore publié leurs statistiques pour cette année. D'habitude , l'enquête est menée aux mois d'Avril et du mois de septembre et il faudrait attendre au minimum 4 mois minimum pour que les chiffres soient rendus publics. Pour cette année et en raison du COVID , l'enquête n'a pu être menée aux mois d'avril et mai comme d'ahbitude.

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté

Vous n’avez pas de compte ? S'inscrire à l'agora

Dans la même catégorie