AGORA

L'Agora virtuelle est un espace d’échange et de discussion ouvert à tous*, les commentaires et contributions des membres serviront à relever le débat et à enrichir les publications du Tableau de Bord National.
* Membres inscrits

H.J Aberkane Posté le : 02 Février 2021 13:11

Tout à fait d'accord. Cependant, le PPP est un mythe ! Le publique ne ferait qu' entraver l'initiative des entrepreneurs. Le fossé est très profond , nous n'avons pas le temps de le résoudre . Je ne pourrais pas, ici, tout développer dans le détails , mais selon moi il ne faut pas compter sur l'état pour développer ce secteur avec lui , comme les autres d'ailleurs! Il doit se limiter, si l'en est capable , a son rôle de régulateur et de catalyseur sur le plan fiscal , légal...


Ghani Kolli Posté le : 16 Novembre 2020 15:46

Sur le Financement des Start-Up, c’est important de regarder la gouvernance et la composition des leaderships et gestionnaires de ce fond d’investissement. Cela rappelle la création du Cyber Parc de Sidi Abdellah où des personnes issues des PTT ont été « mutés » pour gérer un espace d’innovation et d’entrepreneurial. Le résultat, est connu de tous et cela a pris un certain temps pour comprendre que le mindset n’est pas le même qu’une structure ordinaire. Alors dans ce cas, je serai curieux de savoir l’équipe de direction, celle de la gouvernance, les critères qui seront utilisés pour le choix des investissements et l’accompagnement qui sera offert à des Startup. De façon très objectifs, la culture de Venture Capital dans laquelle se lance l’Etat n’existe pas auprès des banquiers dits traditionnel. Non pas qu’elle s’apprend pas, mais le risque est double : soit il y aura un laxisme auprès des entrepreneurs et donc ne pas les mettre dans une vrai culture de risque (papa et maman sont là à la fin, ils vont payer la facture) ou alors dénaturer les idées innovantes pour les obliger à se conformer à des critères de rentabilité (qu’attendent en général les banquiers traditionnels) or le propre même de la Startup et des projets innovants est qu’ils ne sont pas encore des entreprises mais plutôt des organisations humaines en recherche d’un modèle d’affaires viable. L’action immédiate qui peut « sauver » ce plan c’est un vrai partenariat public-privé où les accélérateurs et incubateurs et VC privés soit en ligne de front pour « dealer » avec les projets et que l’Etat soit un appui en arrière. Encore là, l’écosystème d’accélération et d’incubation et de VCs n’existe pas encore. L’œuf ou la poule. Sommes-nous entrain de mettre la charrue avant les bœufs ? Ghani Kolli


Pour laisser un commentaire vous devez être connecté

Vous n’avez pas de compte ? S'inscrire à l'agora